english
français
RP2E INRA Université de Lorraine

Actualités

Des études de terrain aux Antilles en lien avec les recherches sur la chlordécone

Publié le 07/09/2018
Voir l'illustration de 'Des études de terrain aux Antilles en lien avec les recherches sur la chlordécone'

En préparation du colloque Chlordécone (programme actualisé) et en vue de répondre aux demandes des parties prenantes, des travaux de terrain ont été menés...

Sur des bovins contaminés, comme sur des poules de particuliers, grâce à des partenariats locaux (URZ et IREPS de Guadeloupe, GDS de Martinique) un protocole de décontamination a été mis en place in situ (changement de parcelle pour les bovins et passage sur sol bétonné et aliment du commerce pour les volailles). L'objectif des chercheurs de l'unité est de confronter ces données de terrain aux modèles développés à partir des expérimentations en conditions contrôlées. Réponse : les 16 et 17 octobre !

Colloque sur la pollution par la chlordécone

Publié le 18/07/2018
Voir l'illustration de 'Colloque sur la pollution par la chlordécone'

A l'automne prochain, du 16 au 19 octobre 2018, se déroulera en Martinique et en Guadeloupe un colloque scientifique et d'information sur la pollution par la chlordécone (CLD)
 

Le programme prévisionnel est d'ores et déjà accessible en lien avec cet actualité.

Le colloque abordera trois grands volets :

  1. Comprendre le devenir et les impacts de la contamination dans l'environnement
  2. Sécuriser la chaîne alimentaire pour réduire l'exposition de la population
  3. Comprendre les impacts sur la santé humaine et protéger les populations

Les travaux de l'équipe MRCA et de ses partenaires (projet INSSICCA) seront ainsi présentés dans le cadre du second volet.

 

Des porcs avant-coureurs

Publié le 17/07/2018
Voir l'illustration de 'Des porcs avant-coureurs'

Un nouvel essai vient de débuter à l’INRA de Petit-Bourg, où Claire Collas et Stefan Jurjanz se sont rendus pour la première semaine d’expérimentation. Des porcs de deux génotypes (créole et celtique) pâturent trois couverts de nature différente : patates douces, herbe haute et herbe courte. Plusieurs enjeux sont abordés lors de cette expérimentation...

Deux concernent la problématique chlordécone, avec pour objectif de déterminer l’ingestion de sol par ces animaux fouisseurs mais également d’identifier et de quantifier les différents végétaux ingérés. Près de 40 espèces végétales sont présentes sur les parcours, soigneusement herborisées, elles feront l’objet d’analyse ADN (metabarcoding réalisé dans un laboratoire grenoblois) qui seront comparées à la même analyse réalisée sur les fèces. Il est également prévu de rechercher des marqueurs spécifiques des différentes familles, cette fois en collaboration avec un laboratoire portugais.

Le troisième point analysé concerne la résistance à la chaleur (http://www.antilles.inra.fr/Le-centre-Les-recherches/urz/ressources_animales_adaptees/(key)/0), l’URZ rattachée au département Génétique Animale de l’INRA, comparant notamment l’effet du génotype, avec le porc créole (http://transfaire.antilles.inra.fr/squelettes/images/depliant_porc.pdf) comme modèle d’adaptation, mais aussi de développement

Nouvelle publication issue d'une collaboration entre l'UR AFPA et l'ANSES

Publié le 06/07/2018

Nouveaux résultats fructueux issus de la collaboration entre l'UR-AFPA et le Laboratoire National de Référence pesticides de l'ANSES Maisons-Alfort sur la quantification de la chlordécone et de ses principaux métabolites.

Après une mise au point pour le foie publiée en début d'année, la méthode est désormais validée dans deux matrices externes : l'urine et les fèces. Ceci ouvre des perspectives pour des travaux expérimentaux en toxicocinétique mais également pour du biomonitoring non invasif sur le terrain.

La publication "Validation of analytical methods for chlordecone and its metabolites in the urine and feces of ewes" est accessible via le lien suivant : https://authors.elsevier.com/c/1XL8X5a~s4Drte

Workshop on recent progress in pikeperch culture, Nancy 27 juin 2018

Publié le 30/06/2018

Organisé par l’UR AFPA, ce séminaire de transfert de technologie s’inscrit dans la logique du projet européen Diversify (FP7) qui a pour but d’explorer le potentiel biologique et socio-économique de nouvelles espèces de poissons candidates pour l’expansion de l’aquaculture en Europe. Avec près de 70 participants issus en priorité du monde piscicole et des laboratoires de recherche impliqués dans le domaine de l’aquaculture des percidés, le séminaire a passé en revue les points de blocage sur la production du sandre. Les points abordés concernent la gestion du stock génétique, le contrôle de la reproduction, les protocoles d’élevage et d’alimentation des larves, l’immunité et la croissance des juvéniles, les risques viraux mais aussi l’adaptation des produits aquacoles aux demandes du marché. Cet atelier a été couronné de succès avec la participation de nombreuses structures et l’émergence de nombreux projets de production de sandre en Europe

1234Dernière page