english
français
RP2E INRA Université de Lorraine

La chlordécone constitue-t-elle un frein au développement de l'agroécologie dans les bananeraies antillaises ?

Publié le 26/04/2022
Voir l'illustration de 'La chlordécone constitue-t-elle un frein au développement de l'agroécologie dans les bananeraies antillaises ?'

Dans un objectif de réduction de l'utilisation des pesticides et de maintien de la fertilité des sols tropicaux, l'enherbement des bananeraies est un solution performante. Elle induit néanmoins une hausse du temps de travail due à l'entretien de ce couvert végétal. Dans un projet "Territoires durables" porté par le CIRAD, un dispositif test est en cours en Guadeloupe....

Issu d'une démarche participative, il est basé sur l'introduction d'animaux pour la maîtrise du couvert herbacé. L'espèce retenue est l'ovin (de race Martinik) qui est un compromis entre prélèvement de fourrage est non dégradation des bananiers. Certains terrains supportant actuellement les cultures de bananes sont encore contaminés par la chlordécone ce qui pose la question du transfert vers les animaux qui y sont mis au pâturage (pour mémoire il n'y a pas de transfert vers la banane). C'est par rapport à cette question que l'équipe MRCA intervient avec des analyses de sérum et de fèces grâce à l'intervention des chercheurs de l'INRAE de Petit-Bourg (qui travaillent également sur la gestion du parasitisme) et aux capacités analytiques de l'Institut Pasteur de Guadeloupe. Notre objectif est d'établir un lien entre conditions de pâturage, contamination du sol et contamination des animaux. Le lien suivant renvoie à la vidéo qui présente ce projet.

https://youtu.be/lYheek1cV0A

Retour