english
français
RP2E INRA Université de Lorraine

Projets de recherche

Micropolluants & résidus dans la chaîne alimentaire (MRCA)

  • CABARET : ContAmination des matrices Biotiques et Abiotiques par les Résidus phytopharmaceutiques en ETangs.

    CABARET est un projet de recherches de l’équipe MRCA mené en collaboration avec l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) et l’AFB (Agence Française pour la Biodiversité).

    Ce projet s’attachera à apprécier dans diverses régions (Lorraine, Dombes et Sologne) soumises à des pratiques agricoles et piscicoles variées, la contamination des matrices abiotiques (eau et sédiment) et des organismes qui constituent la biodiversité de ces écosystèmes étangs. Le transfert de pesticides sera évalué au sein des réseaux trophiques aquatiques mais intègrera également l’avifaune (par ex. canards Milouin et Colvert).

    Ce projet, sous la coordination scientifique de Damien Banas, se positionne au cœur du thème de recherche transversal « eau-contaminant » de l’UR AFPA.

  • INSSICCA : INnovative Strategies to Secure Animal Production In Chlordecone Contaminated Areas

    Le projet INSSICCA (INnovative Strategies to Secure Animal Production In Chlordecone Contaminated Areas) a pour but de proposer aux éleveurs antillais des stratégies adaptatives leur permettant de produire des aliments sains malgré le contexte de pollution des écosystèmes par la chlordécone. Ce projet a été financé en 2015-2016 par le PITE, il est actuellement financé par l’ANR (2017-2021) et coordonné par G. Rychen. Le consortium en cours comporte 7 laboratoires partenaires. Pour davantage d’information, merci de se reporter au site internet dédié : http://inssicca.fr/.

  • PIEGEACHLOR : Piégeage des Composés Halogénés Lipophiles Organiques Rémanents

    Le projet PIEGEACHLOR (Piégeage des Composés Halogénés Lipophiles Organiques Rémanents) est financé par l’ADEME dans la cadre de l’appel à projet R&D GESIPOL «Recherche pour la gestion intégrée des sites pollués». Coordonné par C. Feidt et M. Delannoy il associe 5 laboratoires de recherche et une entreprise lorraine. L’objectif est de tester la capacité de matières hautement carbonées (biochar et/ou charbon activé) à séquestrer des polluants tels que polychlorobiphényles, dioxines, furanes ou chlordécone afin de limiter leur biodisponibilité. Une de ses originalités repose sur les différentes cibles biologiques étudiées : le microbiote du sol, lombriciens et enchytréides, radis et courgette ainsi que la poule pondeuse.

  • RÉPONSE : Rôle des Étangs sur le devenir des Pesticides d'OrigiNeS agricoles et sur la qualité des cours d'Eau de têtes de bassins versants.

    RÉPONSE est un projet de recherches placé sous la coordination scientifique de Damien Banas au sein de l’équipe MRCA. En collaboration avec l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), l’AERM (Agence de l’Eau Rhin Meuse) et l’ISA (Institut des Sciences Analytiques de Lyon), l’équipe MRCA de l’UR AFPA s’attachera à évaluer les répercussions des petits plans d’eau (étangs) sur le transfert de pesticides d’origine agricole.

    Ce projet s’attachera à apprécier le devenir des pesticides mais également de leurs produits de métabolisation. Cette étude, d’une durée de trois ans, permettra ainsi d’apprécier si les petits plans d’eau peuvent constituer une zone d’abattement de la charge en produits phytosanitaires véhiculés sous formes dissoutes et particulaires dans les ruisseaux de tête de bassin versant.